Comment les prendre ?

Comment les prendre ?

Les protéines se prennent en général en dehors des repas, lors de collations, diluées dans de l’eau ou lait (écrémé, si vous visez un objectif de sèche).

La whey est préférable le matin au réveil car elle s’assimile rapidement après le jeûne de la nuit. Elle est également profitable avant l’entrainement ou immédiatement après. La caséine ou l’œuf sont d’assimilation plus lente, et à ce titre elles sont particulièrement intéressantes en dehors des repas, ou le soir avant le coucher, pour maintenir un anabolisme constant, même si la caséine est supérieure à l’œuf pour un objectif de sèche. Certaines protéines sont à base de mélanges et associent plusieurs sources et évitent ainsi de penser à alterner les  sources de protéines à différents moments de la journée, réunissant

Elles se distinguent par leur rapidité d’assimilation et leur durée d’action dans l’organisme. Ainsi après ou avant un effort on choisir une protéine d’assimilation rapide (Whey) Alors qu’avant de se coucher ou à distance des repas on choisira une protéine d’assimilation lente (caséine ou œuf) qui alimentera le muscle sur plusieurs heures. De même en période de sèche on choisira une protéine lente induisant un travail digestif plus important (donc « calorie phage »). D’où l’intérêt tout particulier pour les protéines multi sources (composées de plusieurs types de protéines)  qui réunissent les avantages des protéines rapides et lentes.

Les quantités moyennes recommandées sont d’environ 1,5g par kg de poids de corps. Mais vous aurez sans doute besoin de 2 g par kg de poids de corps (exemple 160g de protéines pour 80 kg), voire plus, surtout si vous cherchez à prendre du volume musculaire. Des quantités plus importantes seront également nécessaires si vous essayez de perdre de la masse grasse, car si vous diminuez vos rations de glucides, il vous faudra piocher ailleurs vos calories. Les quantités de poudres sont à prendre en plus vos apports alimentaires qui sont apportés par la viande, le poisson, les œufs, le lait… sachant qu’un steak apporte environ 20 g de protéines, soit à peu près autant qu’un shake de protéines.

La répartition est également importante, c’est pourquoi les apports en protéines des culturistes sont étalés sur plusieurs repas, en général 5 ou 6,au cours desquels on cherche à apporter régulièrement une source de protéines (poudre ou source alimentaire) couplée à des féculents ou des portions de légumes et de fruits.